Homepage

Menu Enseignement.be

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Refonte de la formation initiale des enseignants: plan d'actions

 

3 axes de travail, 6 principes d’action, 9 catégories de mesures

Le travail de refonte de la formation initiale des enseignants doit être considéré selon trois axes d’orientation des travaux, complémentaires et interdépendants  :

  1. Le premier axe oriente les travaux vers un renforcement progressif de la formation initiale de tous les enseignants et de la formation initiale et continue de leurs formateurs pour améliorer ce qui se fait déjà ;
  2. Le deuxième axe doit consister en une actualisation voire une redéfinition des contenus de la formation initiale en regard des métiers de l’enseignement pour qu’ils contribuent davantage au développement d’une école plus juste, plus démocratique et émancipatrice pour tous, pour qu’ils tiennent mieux compte du contexte social et institutionnel, des conditions concrètes de travail au quotidien dans les écoles et les institutions de formation ;
  3. Enfin, le troisième axe orientera les travaux vers une nouvelle organisation de la formation initiale qui articule formation initiale des enseignants et formation initiale et continue de leurs formateurs, en cohérence avec la structure du système éducatif et la réforme du paysage de l’enseignement supérieur.
Les mesures qui seront mises en oeuvre dans le cadre de cette législature et au-delà pour concrétiser ces dimensions doivent prendre appui sur un ou plusieurs des principes transversaux suivants:
Principe 1 : Informer davantage pour orienter mieux Faire mieux connaitre le métier d’enseignant, le valoriser à sa juste et pleine mesure pour attirer vers la formation initiale de futurs enseignants avertis des enjeux, finalités et difficultés du métier.
Principe 2 : Viser une formation initiale plus exigeante Viser l’amélioration de la qualité de la formation, par une formation exigeante, dont les contenus seront revus de telle manière que les éléments essentiels d’une formation de base s’y trouvent, quelle que soit la « trajectoire » de formation empruntée.
Principe 3 : Assurer de plus solides continuités entre la formation initiale et la formation en cours de carrière Il s’agit désormais d’articuler la « formation initiale » des enseignants et leur « formation en cours de carrière », dès leur entrée dans le métier ;
Principe 4 : Fédérer les ressources existantes Profiter des expertises et compétences spécifiques des personnes, des productions de la recherche scientifique, des supports et outils communs,…
Principe 5 : Soutenir les collaborations entre tous les acteurs concernés Développer et institutionnaliser les lieux où tous les acteurs – de tous les niveaux d’action et de décision – se rencontrent et échangent leurs questions, difficultés, pratiques et plaisirs d’enseigner. Développer l’idée de co-formation (entre tous les formateurs et enseignants en fonction concernés par les mêmes futurs enseignants).
Principe 6 : Développer une réforme « en miroir » Ce qui vaut pour les futurs enseignants vaut aussi pour leurs formateurs.
Ces six principes doivent guider l’action. Ils ne sont pas hiérarchisés, ils sont tous essentiels. Plusieurs catégories de mesures concrètes – notamment issues de l’évaluation participative de la formation initiale – doivent être mises en oeuvre. Elles touchent à la fois à la dimension « métier » de l’enseignant et du formateur, à la dimension « acteur » du futur enseignant (scolaire, social, institutionnel), à la dimension « système d’action » de la formation et à l’ « institution ».
Chaque mesure proposée répond à un ou plusieurs de ces principes transversaux, et s’inscrit dans un ou plusieurs des axes de travail définis. Ces mesures concernent soit :
  1. des organisations et des parcours de formation initiale ;
  2. des contenus de formation initiale ;
  3. les publics en formation initiale ;
  4. les formateurs en formation initiale ;
  5. le(s) métier(s) de l’enseignement ;
  6. les dispositifs de collaboration et de co-formation en formation initiale ;
  7. les débuts professionnels des enseignants novices ;
  8. le financement ;
  9. le pilotage.

3 axes : un répertoire de mesures concrètes s’appuyant sur un ou plusieurs des principes transversaux, pour rencontrer chaque axe de travail défini

Premier axe

Pour renforcer progressivement la formation initiale des enseignants et la formation initiale et continue de leurs formateurs : 

  1. Faire connaitre et soutenir les dispositifs de collaboration entre acteurs et les pratiques qui portent leurs fruits, dans chaque institution de formation initiale et entre elles ;
  2. Corriger les incohérences administratives relevées à l’occasion de l’évaluation de la formation initiale;
  3. Développer un dispositif nouveau qui articule enseignement-formation-recherche.
Consultez la page d'informations détaillées concernant l'axe 1.

Deuxième axe

Pour redéfinir les contenus de la formation en regard des métiers de l’enseignement :

  1. Ajuster entre elles les finalités des métiers d’enseignant et de formateur, et le développement de formations initiales qui tiennent compte du contexte actuel de l’enseignement ;
  2. Diffuser des campagnes de sensibilisation / de valorisation des métiers liés à l’enseignement.
Consultez la page d'informations détaillées concernant l'axe 2.

Troisième axe

Pour réorganiser la formation initiale des enseignants et la formation initiale et continue de leurs formateurs, en cohérence avec la structure du système éducatif et la réforme du paysage de l’enseignement supérieur :

  1. Revoir le modèle de formation - différentes formules pouvant être envisagées :
    • définir les conditions d’obtention du master et en développer des parcours variés :
      • une formation initiale en 5 ans « classique » (bac + master co-organisés par les institutions concernées) ;
      • une formation initiale en 5 ans « à la carte » (bac + master co-organisés, en alternance ou par valorisation de crédits tout au long de la vie, le master étant accessible le cas échéant aux enseignants actuellement en fonction) ;
      • une formation initiale en 3 ans complétée par un master en alternance ou un master par valorisation de crédits tout au long de la vie ;
    • intégrer dans l’organisation de la formation initiale des enseignants les pratiques d’accompagnement des futurs et des jeunes enseignants par des enseignants expérimentés ;
  2. Etudier l’organisation actuelle de la formation des enseignants en Haute Ecole, à l’université, en promotion sociale et en école supérieure des arts afin d’en conserver les atouts dans la future organisation ;
  3. Evaluer la pertinence de créer une nouvelle institution de formation initiale des enseignants et de formation initiale et continue de leurs formateurs.
Consultez la page d'informations détaillées concernant l'axe 3.

La note d'orientation téléchargeable

 (document Adobe Acrobat, ressource 9997) Note d’orientation concernant la formation initiale des enseignants

 

 

 

 

lien vers la page fiches fiscale et syndicales
lien vers la page dossier tice osons la collaboration
lien vers la page réforme des titres et fonctions
lien vers la site du pacte d'excellence
lien vers la site FAQ+
lien vers la page des annuaires scolaires
lien vers la page decolage
lien vers la page des actualités
lien vers la page espace enseignant
lien vers la page des communiqués de presse
lien vers la page du magazine PROF
lien vers la site Educatube
lien vers la site Carteprof.be
???