Menu Enseignement.be

 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS)

 

L’EVRAS (Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle) est un moyen de favoriser la santé et le développement affectif, sexuel et relationnel de tous les jeunes.

Ce processus éducatif implique notamment une réflexion favorisant les aptitudes des jeunes à opérer des choix éclairés à l’épanouissement de leur vie relationnelle, affective et sexuelle et à agir dans le respect de soi et des autres.

Il s’agit d’accompagner chaque jeune vers l’âge adulte selon une approche globale dans laquelle la sexualité est entendue au sens large et inclut notamment les dimensions relationnelle, affective, sociale, culturelle, philosophique et éthique.

Partant de leurs représentations, de leurs connaissances, de leurs acquis et de leurs besoins, les activités d’EVRAS tendent à accroître auprès des jeunes leurs connaissances, leur capacité critique, leur savoir-faire et leur savoir-être.

Contexte

Durant de nombreuses années, des initiatives d’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS) ont eu lieu dans les écoles sans être pour autant instituées.

Une étude réalisée par PROMES-ULB et les FUNDP a mis en évidence, en 2002-2003, la disparité de ces initiatives; disparité des thématiques abordées, disparité du temps octroyé, disparité des intervenants, disparité entre écoles avec une lacune importante du côté des écoles professionnelles qui semblent aborder, moins que les autres, ces thématiques alors que les jeunes qui suivent cet enseignement semblent cumuler plusieurs facteurs de risques.

Suite à cet état des lieux, une expérience a été menée, à titre pilote, dans 200 écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, tous types de réseaux et d’enseignement confondus. Cette expérience consistait à proposer une base de 4 animations de 2 heures réparties sur l’ensemble du cursus scolaire (2 animations durant les études primaires et 2 autres durant les études secondaires). L’évaluation de cette expérience-pilote s’est révélée positive.

En juillet 2012, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a voté l’inscription de l’EVRAS dans les missions de l’école. Depuis lors, l’EVRAS est théoriquement obligatoire dans tous les établissements scolaires, tant dans l’enseignement fondamental que secondaire, ordinaire et spécialisé.

Un tournant

L’année 2013 marque un tournant dans ce projet de généralisation de l’EVRAS : 10 points d’appui à la généralisation de l'EVRAS sont créés au sein des Centres locaux de promotion de la santé à Bruxelles, Wavre, Liège, Huy, Verviers, Namur, Charleroi, Marloie, La Louvière et Tournai.

Ce dispositif est mis en place pour soutenir les écoles dans l’élaboration de leur projet, les outiller et faciliter les partenariats avec les acteurs associatifs (en particulier avec les centres de planning familial et les associations de promotion de la santé).

Les points d’appui réalisent un état des lieux périodique des ressources EVRAS et des besoins des écoles secondaires. Ils mettent à disposition des acteurs locaux et des écoles les outils pédagogiques et méthodologiques (campagnes, répertoires, promotion des formations et des animations, etc.). Ils sensibilisent et encouragens les écoles secondaires dans la mise en œuvre de l’EVRAS et soutiennent la concertation des acteurs.

Enfin, un protocole d’accord relatif à la vie relationnelle, affective et sexuelle a été adopté le 20 juin 2013 entre la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Région Wallonne et la COCOF dans le but de créer les synergies nécessaires à la mise en œuvre rapide d’une généralisation de modules d’animation EVRAS  à l’ensemble des élèves de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Objectifs

À titre d’exemples, et sans être exhaustif, les objectifs poursuivis par le processus EVRAS peuvent concerner les thématiques ou les enjeux de société suivants :

  • Promouvoir des lieux de vie tolérants, ouverts et respectueux des sexualités et des différents styles de vie, des différentes attitudes et valeurs que l'on peut rencontrer dans la société.
  • Promouvoir le respect entre filles et garçons, et ensuite, entre femmes et hommes.
  • Permettre à chacun(e) de poser des choix éclairés et d'agir dans le respect de soi et des autres.
  • Préparer les élèves aux multiples changements physiologiques, psychologiques et sociaux liés à la puberté.
  • Permettre à chacun(e) de s'approprier les aptitudes nécessaires pour faire face à tous les aspects de la sexualité et des relations amoureuses.
  • Permettre à chacun(e)d'obtenir des informations sur les services d'aide sociale et médicale, particulièrement en cas de questions ou problèmes relatifs à la sexualité.
  • Promouvoir la capacité de chacun(e) à communiquer sur la sexualité, les émotions et les relations et acquérir le vocabulaire nécessaire pour le faire.
  • Gérer émotionnellement des évènements médiatiques traumatisants pour les enfants et les adolescents (ex : enlèvement d’enfants, abus sexuels, crime d’honneur,...) mais aussi rappeler les interdits fondamentaux sur lesquels repose notre société.
  • Prévenir les effets de la pornographie via Internet mais aussi la prévention des dérives possibles liées à l’utilisation des réseaux sociaux.
  • Prévenir les grossesses précoces et des infections sexuellement transmissibles.
  • Promouvoir l’égalité entre partenaires, la prévention des discriminations liées au genre ainsi que la prévention des violences entre partenaires.
  • Promouvoir le respect des lois interdisant les mutilations génitales féminines ainsi que les mariages forcés 
  • Réduire les discriminations liées au genre (ex: insultes et violences envers les femmes) ainsi qu’à l’orientation sexuelle (ex : homophobie).
  • Prévenir les conduites à risque adoptées par les jeunes les plus vulnérables.
  • ...

Circulaire

L’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS) trouve progressivement sa place dans nos établissements scolaires, tant dans l’enseignement fondamental que secondaire, ordinaire et spécialisé.
De plus en plus d’enseignants prennent des initiatives dans le cadre de leurs cours. Avec l’aide des éducateurs, du Centre PMS ou du Service PSE, ils sollicitent l’aide de Centres de Planning familial ou d’autres associations pour développer des projets pour leur classe ou leur école.
Vous vous interrogez sur la manière de soutenir ces initiatives, de les baliser, d’en assurer la cohérence et de les intégrer dans le projet éducatif de votre établissement...
 Circulaire 4550 : Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS) du 10 septembre 2013 a pour objectifs de vous proposer des points de repères, d'ouvrir des pistes, pour vous aider à dynamiser, encourager, soutenir, outiller l'ensemble des acteurs qui interviennent au sein de l'école. 

Ressources

S'outiller

Catalogue d’outils pédagogiques Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS) - Points d’appui aux écoles en matière d’EVRAS

EVRAS ? Pour les enfants de l’enseignement maternel et primaire - Fédération des Centres pluralistes de pl ...

PIPSa : site web de l'Outilthèque Santé, centre de référence de jeux et outils pédagogiques en promotion de la santé

Fédération Laïque de Centres de Planning Familial

Se former

L’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle à l’école - Fédération Wallonie-Bruxelles ...

Sex&Co - Projet de Promotion de la Santé affective et sexuelle en milieux festifs - Fédération Laïque de Centres de Planning Familial

Love Attitude, portail des Centres de Planning Familial en Wallonie et à Bruxelles

Le site du planning familial de La Hulpe, Lasne et Rixensart