Enseignement.be - Check-list pour la réussite du travail collaboratif

banner du site

Menu Enseignement.be

 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 04-05-2016 à 00:00.

Check-list pour la réussite du travail collaboratif

 

Le bulletin Clic, bulletin collégial des technologies de l’information et des communications (TIC), proposait, dans son numéro 83 de novembre 2013, un article très intéressant intitulé "Pédagogie de la collaboration et TIC". 

Dans ce numéro, Yves MUNN, conseiller technopédagogique (Vitrine technologie-éducation), a mis en évidence quelques bonnes pratiques significatives à suivre lorsqu'il est question de la collaboration à l’aide des technologies. 

Le listing de questions, ci-dessous, proposé par Yves MUNIN permet de réfléchir avant de se lancer dans un projet collaboratif en classe.

Le numéro complet est accessible via ce lien : http://clic.ntic.org/cgi-bin/aff.pl?page=article&id=2294.

Pour information, Clic est publié grâce à l'effort conjoint de quatre organismes québécois qui œuvrent dans le domaine des TIC dans le milieu de l'enseignement postsecondaire. Ces organismes sont Le CCDMD, Le Cégep à distance, Profweb et La Vitrine technologie-éducation (VTÉ).

De bonnes pratiques à prévoir du côté technologie

Le choix d’un outil technologique pour favoriser la collaboration peut dépendre de plusieurs variables techniques que l’on doit prévoir :

  • Est-ce le bon outil pour les besoins présents, pour le contexte de collaboration, pour les acteurs concernés et compte tenu des infrastructures techniques ?
  • La facilité d’utilisation est-elle acceptable pour le type de collaboration visé ?
  • Est-ce qu’un accès Internet est prévu, et la disponibilité de la bande passante est-elle suffisante pour l’implication demandée de la part des utilisateurs ?
  • L’autorisation et l’accès au document en mode collaboratif sont-ils trop complexes à réaliser ?
  • La sauvegarde des documents est-elle sécurisée ? Est-il possible de revenir à des versions antérieures d’un document ?
  • De l’aide de dépannage technique est-elle disponible au moment de la collaboration ?
  • Si le plan A ne fonctionne pas tel qu’il était prévu, quelles sont les stratégies technologiques de rechange pour les plans B, C, D… ?

De bonnes pratiques à prévoir du côté de l'accompagnement pédagogique

Les bonnes pratiques d’accompagnement pédagogique nécessitent de se questionner sur les éléments suivants : 

  • Les consignes fournies sont-elles précises et claires ? Il faut différencier les consignes techniques des consignes pédagogiques, dans un document en ligne.
  • Une attribution des rôles des membres d’une équipe pour la tâche à accomplir et lors du déroulement d’une rencontre synchrone a-t-elle été prévue ?
  • Quels sont les interventions nécessaires et le protocole prévu en cas d’interactions inégales ou inadéquates entre les membres des équipes ?
  • La gestion de l’organisation, du temps et des séquences des apprentissages synchrones et asynchrones est-elle adéquate ?
  • La structuration du travail à accomplir en mode synchrone (plan, scénario, travaux, présentation...) est-elle réalisable ?
  • L’objectif commun pour réaliser la tâche en mode collaboration est-il clair ?
  • Quelles sont les disponibilités de l’enseignant pour assurer un suivi serré des travaux et de leur déroulement ?
  • Certains membres des équipes de travail ont-ils besoin de plus de soutien ?
  • Est-il nécessaire de construire des gabarits de travail ? Sont-ils clairs et bien structurés ?
  • Y a-t-il des équipes de travail à réduire pour ne pas excéder cinq ou six personnes au maximum ?
  • Est-ce que sont prévus des outils de support pédagogique accessibles tels que aide-mémoire, aide à la tâche, outils en ligne ?
  • Un code de conduite éthique est-il prévu ? (nétiquette, respect des droits d’auteurs, façon de citer...) ?
  • Quel est le moyen retenu pour conserver une trace des échanges ?
  • L’estimation du temps investi dans le projet – temps de correction, temps pour déterminer des moments de collaboration,  etc. – est-elle adéquate ? 
  • Les grilles ou les fiches d’évaluation (objectifs, niveaux d’atteinte des compétences...) sont-elles assez précises et bien comprises par l’étudiant ?

Des bonnes pratiques à prévoir du côté des utilisateurs et acteurs de la collaboration

Voici une liste des conditions qui favorisent la collaboration dans un contexte d’utilisation d’outils technologiques :

  • Possibilité de se prononcer de façon anonyme lorsqu'il est question de donner une opinion, et ce, afin de favoriser la libre expression et la participation.
  • Rappel du rôle de certains participants en lien avec leur statut professionnel.
  • Écoute et participation active des partenaires, des collègues, des étudiants, etc.
  • Intérêt pour l’utilisation de la technologie, pour le travail en équipe et pour la collaboration.
  • Exécution du travail requis entre les rencontres par respect pour les autres collaborateurs.
  • Mise de côté de son ego.
  • Rapport de confiance entre les membres de l’équipe.
  • Partage de son expertise.
  • Adhésion à un but commun – objectif ou cible de travail.
  • Évaluation des compétences numériques des utilisateurs.
  • Formation préalable à l’utilisation de l’outil pour les collaborateurs qui en ont besoin.
  • Prise en compte des craintes de certains participants concernant l’utilisation des technologies.

 

 

 

 

 

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF