Enseignement.be - Magazine PROF n°23

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°23

 


Tableau de bord 

Directions et sous-directions se féminisent

Article publié le 01 / 09 / 2014.

C’est dans les fonctions de direction et sous-direction, mais aussi d’inspection, qu’il y a le moins de femmes. Mais c’est là aussi que l’on note la hausse la plus significative, depuis 2000.

Les Indicateurs de l’enseignement (1) s’intéressent entre autres à l’âge et à la représentation du personnel féminin dans les différentes fonctions de l’enseignement.

Assez naturellement, les pyramides des âges reflètent les fluctuations de la population scolaire. Ainsi, au niveau maternel, le personnel (à 97% féminin), si l’âge moyen est de 40 ans (contre 38 en 2006), il présente un maximum à 42-43 ans, en lien avec le pic de population scolaire observé entre 1993 et 1996. La croissance de population observée depuis 2008 devrait se répercuter sur la pyramide des âges dans les années à venir, avec l’engagement de jeunes instituteurs(trices).

Au niveau primaire ordinaire, l’âge moyen est de 39,3 ans (38,2 en 2006) et le nombre d’enseignants de 20 à 30 ans augmente, ce qui est la conséquence des recrutements liés à l’augmentation de la population scolaire depuis 2006-2007, mais aussi des mesures renforçant l’encadrement.

Le personnel féminin représente aujourd’hui 81% de l’effectif. Dans le secondaire ordinaire, où les femmes sont 62,9%, l’âge moyen diminue légèrement par rapport à 2006 : 41,9 ans contre 42,4 ans en 2006.

Dans l’enseignement spécialisé, on note entre 2006 et 2014 une diminution de l’âge moyen (40 ans contre 40,5 ans) consécutive aux recrutements liés à la fois à l’accroissement du nombre d’élèves et aux mesures d’augmentation de l’encadrement. Et la féminisation se poursuit, avec 67% de femmes contre 65% en 2006.

L’analyse des Indicateurs de l'enseignement porte aussi sur la féminisation selon les fonctions, dans l’enseignement. La fonction d’enseignant continue à se féminiser entre 2013 et 2014, dans l’enseignement primaire (81,6%) et secondaire (62,9%) ordinaire, mais pas dans l’enseignement spécialisé (65,7%). Les variations sont inférieures à 0,2%, dans un sens ou dans l’autre.

Dans les fonctions de direction ou sous-direction, et d’inspection, la féminisation est nettement moindre que dans le personnel enseignant : 56% d’inspectrices et 63% de directrices en primaire ordinaire ; 44 et 39% en secondaire ordinaire. Mais c’est clairement dans ces fonctions que les évolutions sont les plus nettes, avec des taux de croissance allant de 34 à 118%, en 14 ans…

D.C.

 

(1) http://www.enseignement.be/indicateursenseignement

Moteur de recherche

La dernière édition

Toutes les éditions

Retrouvez toutes les éditions de PROF.

Tous les dossiers

Retrouvez également tous les dossiers de PROF regroupés en une seule page !