Enseignement.be - Communiqué de presse du Cabinet de Madame la Ministre I. Simonis

banner du site

Menu Enseignement.be

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 13-10-2016 à 00:00.

Communiqué de presse du Cabinet de Madame la Ministre I. Simonis

 


Accessibilité et qualité: L'Enseignement de promotion sociale opère des modifications décrétales

26 aout 2016

Pour favoriser la diplomation du plus grand nombre d'adultes dans l'enseignement de promotion sociale et inscrire davantage cet enseignement en phase avec les réalités et besoins du terrain, le Gouvernement vient d'adopter l'avant-projet de décret de la Ministre Isabelle Simonis, modifiant diverses mesures dans l'Enseignement de promotion sociale.

Ces modifications visent à renforcer les dispositifs et pratiques pédagogiques mis en place pour permettre à chaque adulte ou jeune adulte de se former, réussir et rebondir tout au long de l'existence.

Adoptée en début de législature, la note d'orientation de l'Enseignement de promotion sociale prévoyait notamment de renforcer l'accessibilité de ce type d'enseignement en ouvrant les portes des établissements au plus grand nombre, avec une attention particulière aux personnes les plus fragilisées et éloignées du marché de l'emploi. L'avant-projet de décret modifiant diverses mesures de l'enseignement de promotion sociale répond essentiellement à cet objectif en prévoyant principalement :

  • Un accompagnement personnalisé des apprenants pendant tout leur cursus. Concrètement, chaque pouvoir organisateur (enseignants, direction, conseillers à la formation, etc.) pourra mettre en place un soutien social et pédagogique individualisé de l'apprenant, dès l'inscription et jusqu'au diplôme. Afin de réaliser ce suivi personnalisé, une « personne de référence » sera désignée au sein de chaque établissement.
  • Une plus grande valorisation des expériences antérieures. Les établissements de l'EPS seront désormais dotés d'un processus intégré de valorisation des acquis. Ce processus leur permettra à l'avenir de davantage reconnaître l'expérience et les savoir-faire antérieurs, les acquis formels et non-formels des étudiants lors de l'établissement de leur programme de cours. Grâce à ce programme « sur mesure », un nombre plus important de dispenses seront octroyées et valorisées au cas par cas. Un arrêté d'exécution sera prochainement soumis au Gouvernement pour activer ces dispositions.
  • Le développement de l'alternance en promotion sociale. Une des mesures permet aux établissements de promotion sociale de développer une offre de formation en alternance, approfondissant ainsi un processus entamé en parfaite articulation avec les opérateurs régionaux de formation professionnelle. Concrètement, cela signifie que, grâce à leur expertise, les professionnels de l'EPS pourront encadrer les stages des jeunes adultes en entreprise et sur le terrain.

En parallèle de ces mesures, plusieurs modifications seront également apportées pour renforcer les compétences et améliorer l'appui aux directions des 31 établissements de l'Enseignement de promotion sociale organisés par la fédération Wallonie-Bruxelles.

Le décret du 4 janvier 1999 relatif aux fonctions de promotion et sélection sera en effet amendé afin de former davantage le personnel FWB titulaire de fonction de sélection. En d'autres termes et à l'instar du processus actuellement en place au niveau de l'enseignement de plein exercice, les futurs sous-directeurs, chefs d'ateliers et secrétaire de Direction seront soumis à des formations et examens permettant l'accès à la profession et aux nominations.

« Avec ces modifications décrétales apportées, nous voulons proposer aux apprenants des formules d'apprentissage plus souples et adaptées à leur parcours de vie et à leurs besoins. Cela passe concrètement par le développement d'un suivi pédagogique personnalisé ou encore par un système de dispenses sur base de l'expérience plus efficace. Ces mesures s'inscrivent dans un souci d'accessibilité et de qualité au sein d'un enseignement moderne et diversifié, pour favoriser l'obtention d'un diplôme tout au long de la vie », précise la Ministre Simonis.

L'impact budgétaire de ces différentes mesures sera pris en charge sur les articles budgétaires consacrés à l'enseignement de promotion sociale, principalement en permettant aux établissements de mobiliser davantage de moyens pour leur travail d'accompagnement et de suivi pédagogique.