Menu Enseignement.be

 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Stratégie de recherche 2011-2015

 

Début 2011, les Gouvernements de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) se sont engagés ensemble à mettre en œuvre la stratégie de recherche et d’innovation 2011-2015. Cette stratégie comprend huit objectifs stratégiques, cinq thèmes prioritaires et une trentaine de plans d’action. Jean-Marc Nollet, Ministre de la Recherche en Wallonie et en FWB, le souligne en introduction : « Ces huit objectifs visent à renforcer tant la Région que la Communauté comme terre d’excellence et d’accueil pour la recherche. Nous pouvons être fiers du réseau scientifique existant à travers nos universités, nos entreprises, nos centres de recherche, nos hautes écoles et le tissu associatif. Et la Stratégie Recherche vise à consolider et à améliorer encore notre position ». Mais quels sont les huit objectifs dont le Ministre parle? Les voici avec pour chacun d’eux l’illustration par un plan d’action.

Objectif N°1 : Pour une complémentarité des outils

Dans la structure institutionnelle de la Belgique, la politique de recherche est distribuée entre tous les niveaux de pouvoir. L’UE développe également sa propre politique en la matière. Il est donc essentiel qu’une articulation se fasse entre les outils développés par chacune des entités publiques. Ainsi, le fait d’avoir une stratégie commune à la FWB et à la Wallonie participe déjà à cet objectif de complémentarité. Mais les gouvernements ont été plus loin, en adoptant avec la Région de Bruxelles-Capitale un plan d’actions conjoint Wallonie-Bruxelles pour la Recherche. Une des actions concrètes réalisées dans ce cadre est le lancement, le 3 mars 2011, d’un 1er appel à projets conjoint en matière de sensibilisation aux sciences, intitulé « Plus tard, je serai… Einstein ou Marie Curie ». Cet appel a permis le financement de microprojets touchant un public de 5 à 18 ans. Il s’agissait d’une expérience-pilote qui va être reconduite en 2012 vu le succès rencontré en 2011.

 

Objectif N°2 : Pour un objectif ambitieux : tendre vers les 3% du PIB consacré à la R&D

Dans le cadre de BE 2020, la Belgique s’est engagée auprès de la Commission européenne à faire passer l’intensité en R&D de 1,96% en 2008 à 3% d’ici à 2020 (2% par le privé, 1% par le public). Pour participer à la réalisation de cet objectif, la Stratégie Recherche 2011-2015 a notamment prévu le renforcement du soutien aux sciences humaines et sociales par la création d’un nouveau fonds géré par le F.R.S.-FNRS, doté en 2012 de 5.221.000 € au budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Objectif N°3 : Pour les logiques de partenariat et une valorisation de la recherche

Dans le contexte du triangle de la connaissance et dans celui de l’innovation ouverte, les réseaux et partenariats entre acteurs de la recherche privés et publics s’avèrent essentiels. Si l’on prend par exemple l’activité des centres de recherche agrées en Wallonie, leur activité est primordiale pour les entreprises et le redéploiement économique et industriel wallon durable. Mais depuis quelques années, la nécessité d’une meilleure structuration de ces centres se fait sentir. Avec pour objectif un meilleur service offert aux entreprises et à la société, une réforme prévoyant le regroupement des centres de recherche au sein d’associations fortes est actuellement sur la table du Gouvernement wallon.

 

Objectif N°4 : Pour un rayonnement international

Pour augmenter leur potentiel en matière de recherche, la Wallonie et la FWB doivent résolument être tournées vers l’international. Et pour rayonner internationalement, il est entre autres essentiel que les chercheurs wallons et francophones puissent avoir accès à des infrastructures de recherche de très haut niveau. Le Gouvernement wallon a donc récemment décidé d’affecter 5 millions d’euros annuels au soutien à ce type d’infrastructures: elles permettront aux équipes de recherche de prendre leur place dans la feuille de route du « Forum stratégique européen pour les infrastructures de recherche », bien connu des experts sous l’acronyme ESFRI. Le Gouvernement de la FWB contribuera également à cet effort à une hauteur de 794.000- EUR dans le budget 2012.

 

Objectif N°5 : Pour un renforcement des capacités

L’innovation s’appuie au premier chef sur les chercheurs eux-mêmes, et sur l’augmentation de la qualité et de la quantité des carrières scientifiques, que ce soit dans le secteur public, privé ou non marchand. Concernant la carrière du chercheur, un plan francophone et wallon a été approuvé le 26 mai 2011 par les Gouvernements de la Wallonie et de la FWB pour rencontrer l’objectif d’amélioration de cette carrière. Le partenariat WB pour les chercheurs et les chercheuses comprend six objectifs déclinés en vingt-cinq mesures. Pour le mettre en œuvre, un budget pluriannuel de 1.050.000€ est rendu disponible par le Plan Marshall 2.vert.

 

Objectif N°6 : Pour la définition d'une recherche stratégique

Si la recherche et l’innovation constituent traditionnellement des outils pour une forme de compétitivité, elles représentent aussi des instruments cruciaux d’un redéploiement de l'économie pour la transition vers une société durable, inclusive, moins consommatrice en ressources et émancipatrice. Face à ces défis et dans une vision politique à moyen et long termes, la FWB et la Wallonie ont choisi d’investir dans 5 thèmes stratégiques que sont :

  • le développement durable ;
  • les énergies renouvelables ;
  • les recherches dans le domaine technologique ;
  • le vieillissement/allongement de la durée et de la qualité de la vie ;
  • la santé.

Un des plans d’action qui illustre bien cette volonté de faire face aux défis sociétaux est la future mise en place d’un centre virtuel d’excellence en développement durable. L’objectif est de fédérer les acteurs de la recherche en développement durable pour créer la masse critique nécessaire au développement de l’expertise en la matière.

 

Objectif N°7 : Pour l'évaluation des recherches menées et une approche prospective

Si la plupart des projets de recherche font depuis longtemps l'objet d'une sélection avant financement, le Gouvernement wallon a formalisé pour la 1ère fois, en sa séance du 26 mai 2011, un processus d'évaluation ex-post. Il sera ainsi possible de mesurer l'impact des projets de recherche en termes scientifiques, économiques, sociaux et environnementaux. Une meilleure compréhension de l'impact des moyens investis en recherche est à la fois une garantie d'efficacité dans l'utilisation des ressources et un soutien aux chercheurs pour mesurer leur contribution au développement de notre société.

 

Objectif N°8 : Pour le renforcement des relations entre sciences et société

Le développement de nouvelles technologies n’a de sens qu’en bonne intelligence avec la demande sociétale. Les controverses des dernières années ont montré qu’il valait mieux organiser le débat que le subir a posteriori. Ainsi, le 26 mai 2011, les Gouvernements wallon et de la FWB ont décidé de mettre en place en commun et avec les Parlements un Institut d'évaluation technologique (ou Technology Assessment). Cet institut devrait permettre de limiter les verrouillages technologiques, de structurer le débat public, de réduire les controverses sociales, d'orienter la recherche et de renforcer l'acceptabilité des décisions pour l'ensemble des acteurs de la recherche et de l'innovation, en ce compris les citoyens.

 

Téléchargez le document :   (document Adobe Acrobat, ressource 9497) Stratégie 2011-2015 « Vers une Politique intégrée de la Recherche »

Pour en savoir plus sur la recherche scientifique en Fédération Wallonie-Bruxelles, visitez le site : http://www.recherchescientifique.cfwb.be/

 

 

 

Pour plus d'informations, consultez le site web
http://www.recherchescientifique.cfwb.be