Menu Enseignement.be

 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

le processus de bologne - présentation

 

Si les réformes étaient initialement structurelles et ont permis d’harmoniser les systèmes et les diplômes d’enseignement supérieur en Europe, les ministres se sont ensuite engagés dans des domaines d’actions et de réformes, relatifs notamment à la mobilité, à la dimension sociale, à l’employabilité, à l’internationalisation, à l’assurance de la qualité, à l’apprentissage tout au long de la vie, etc.

Le Processus de Bologne implique désormais non seulement 47 Etats ayant signé et ratifié la Convention culturelle européenne de 1954, mais également les organisations européennes et internationales représentant les principales parties prenantes à l’enseignement supérieur : la Commission européenne, le Conseil de l’Europe, l’Association des universités européennes, l’Union des étudiants d’Europe, l’Internationale de l’Education, etc.

Les ministres se réunissent généralement tous les deux ou trois ans afin de décider des orientations politiques majeures de l’Espace européen de l’enseignement supérieur, et cela par l’adoption d’un Communiqué. Avec le soutien du Secrétariat de Bologne, le Groupe de Suivi de Bologne, composé des représentants des ministères, décide d’un programme de travail, met en place des groupes de travail, organise des séminaires, conférences et activités d’apprentissage par les pairs, etc. La Direction générale de l’enseignement non obligatoire et de la recherche scientifique représente la Fédération Wallonie-Bruxelles au sein du Groupe de Suivi de Bologne.

Depuis 2009 et sous l’impulsion des ministres du Benelux qui ont accueilli leurs homologues à Louvain-la-Neuve et Leuven, conjointement à la Conférence ministérielle, est organisé le Forum Politique de Bologne auquel sont conviés les ministres et représentants des autres régions du monde. L’objectif principal du Forum Politique de Bologne est de renforcer la coopération et le dialogue avec les autres régions du monde ainsi que de favoriser des orientations communes sur l’enseignement supérieur.

Les 26 et 27 avril 2012, les ministres se sont réunis à Bucarest et ont adopté le Communiqué ministériel ainsi que la Déclaration du Forum Politique Bologne

Les principales lignes d’action et orientations du Communiqué de Bucarest visent à :

  • garantir un enseignement supérieur de qualité accessible et démocratique ;

  • renforcer l’insertion socioprofessionnelle des diplômés pour répondre aux défis d’aujourd’hui et demain ;

  • soutenir une mobilité de qualité et atteindre l’objectif de 20% d’étudiants ayant été mobiles au sein de l’Espace européen de l’enseignement supérieur d’ici 2020.

 

Les ministres se sont réuni en mai 2015 en Arménie afin d’évaluer l’état d’avancement du Processus de Bologne et d’adopter de nouvelles orientations pour l’Espace européen de l’enseignement supérieur. Ils ont à cette occasion affirmé leur attachement à promouvoir l’innovation pédagogique dans des environnements d’apprentissage contrés sur l’étudiant, à considérer les besoins du marché du travail et à soutenir des systèmes d’enseignement supérieur plus inclusifs.