Enseignement.be - Le harcèlement à l'école ?
banner du site

Menu Enseignement.be

 
ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Le harcèlement à l'école ?

 

La plateforme « Harcèlement à l’école » est créée dans le cadre des mesures de prévention et de prise en charge du harcèlement et du cyberharcèlement à l’école, approuvées par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles le 26 aout 2015.

La plateforme recense des ressources et des informations utiles pour les équipes éducatives, les parents et les élèves et vise à sensibiliser l’ensemble de la communauté éducative au phénomène du harcèlement entre élèves.

Les listes de ressources proposées ne sont pas exhaustives mais destinées à être enrichies au fur et à mesure de l’évolution de la plateforme.

Qu’est-ce que le harcèlement ?

Le harcèlement entre élèves peut prendre des formes diverses :

  • verbales : insultes, moqueries, rumeurs...
  • corporelles : pousser, pincer, contraindre à certaines actions...
  • matérielles : vols, cacher des objets, racket...
  • relationnelles : rejet, exclusion (quand un élève arrive, tout le monde s’en va)…
  • électroniques : cyberharcèlement via les sms ou les réseaux sociaux (par ex. poster, sans l’accord de la personne, des textes à caractère humiliant, des photos…).

Le harcèlement se différencie des autres faits de violence par les trois caractéristiques suivantes :

  • l’intention de nuire : l’agresseur a l’intention délibérée de nuire même si la plupart du temps il prétextera qu’il s’agit simplement d’un jeu ;
  • la répétition : il s’agit d’une agression qui perdure à long terme, à caractère répétitif ;
  • la disproportion des forces : il a lieu dans le cadre d’une relation dominant/dominé, la victime ayant des difficultés à se défendre.

La plupart des actes du harcèlement se commettent en présence de trois parties :

  • un ou des « harceleurs » ;
  • une ou des victimes ;
  • les témoins.

Les spectateurs encouragent le harceleur par leurs rires, leur participation ou leur immobilisme (en n'essayant pas de mettre fin à la situation de harcèlement).

Le harcèlement peut survenir autant chez des élèves du fondamental que ceux du secondaire.

Comment le détecter ?

Détecter une situation de harcèlement entre élèves n’est pas facile : cette forme de violence est invisible et souvent perçue par les adultes comme de simples conflits ou taquineries entre enfants ou adolescents.

Souvent, l’enfant ou l’adolescent n’ose pas en parler à ses parents pour diverses raisons : crainte d’aggraver la situation, risque d’inquiéter ses parents, culpabilité (il pense que cela est de sa faute)…

Les signes qui peuvent vous alerter peuvent varier : troubles du sommeil, irritabilité, repli sur soi, anxiété, colère, déprime… mais aussi les troubles liés à l’anxiété et/ou au stress (tels que les maux de ventre ou de l’eczéma).

Les équipes éducatives peuvent, quant à elles, constater une diminution des résultats scolaires, un absentéisme, des troubles du comportement (tels que les crises de colère), une attitude provocante ou, à l’inverse, un repli sur soi.

La méconnaissance du phénomène de harcèlement, associée au silence des victimes, peut retarder la prise de conscience de l’entourage.

 

 

 

 

 

logo des recours FAQ CEB CE1D CESS
logo les FAQ CEB CE1D CESS
logo fiches fiscale et syndicales
logo dossier tice osons la collaboration
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo decolage
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
logo Educatube
logo Carteprof.be