Enseignement.be - Magazine PROF n°44

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°44

 


Dossier L’oral, un objet d’enseignement

« Ma sorcière a
des poils au menton… »

Article publié le 06 / 12 / 2019.

En remédiation, dans une P2, l’institutrice Caroline Vassart utilise l’évaluation par les pairs pour améliorer les compétences orales de chaque élève.

Caroline Vassart a réalisé avec Benoît Blondeau un mémoire sur l’impact de l’évaluation par les pairs sur les compétences orales en primaire : « Le dispositif est basé sur plusieurs productions qui s’améliorent à partir de l’étayage apporté par l’enseignant et grâce à l’évaluation par les pairs. Il est transposable vers l’écrit, vers l’oral, vers d’autres niveaux. Je l’ai utilisé pour des élèves de FLA, de la P1 à la P6, et ici pour des élèves de P2 » (lire ci-contre).

© PROF/FWB

En remédiation, ses élèves de l’École Saint-Jean-Baptiste, à Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, réalisent en novembre un parcours sur les sorcières. « Dans un tableau, chacun a choisi sa sorcière et l’a décrite en quelques mots », explique-t-elle.

L’étayage

« Pour étayer leur production, j’ai lancé une séquence sur une structure de description. La classe a lu deux textes et déterminé l’utilisation de plusieurs éléments : la tête, le corps, les jambes, les objets, les vêtements. »

Au cours précédent, certains élèves ont réalisé des phrases, d’autres ont choisi des mots-clés, d’autres encore ont dessiné des éléments, en utilisant la structure de description.

Ce 13 novembre, ils complètent leur travail. Puis, ils entament un tour de table pour verbaliser leur résultat. Pour créer le feedback des autres élèves, l’institutrice divise la classe en deux groupes. L’un repère la sorcière en fonction de la description. L’autre vérifie si l’orateur respecte la structure définie. Ensuite, en questionnant les élèves, l’institutrice vérifie, explicitement, s’ils ont bien compris les consignes.

Le feedback

Matteo décrit alors la première sorcière. Mme Vassart se tourne vers les autres élèves. La plupart ont reconnu la sorcière. Mais pour ce qui est du respect de la structure, Ysaline répond : « Je ne me souviens plus ». L’institutrice prend alors son smartphone et enregistre Matteo pour vérifier ensuite avec Ysaline s’il a bien respecté la structure. « L’oral s’évapore, commente-t-elle. D’où le possible recours à l’enregistrement ».

Ce travail de feedback permet d’attirer l’attention sur la construction des phrases, sur des substituts aux répétitions ; de pointer la variété du vocabulaire… en déterminant en groupe, pour chacun, les éléments positifs, les éléments à améliorer et les stratégies pour y arriver.

« Dans les prochains cours, les élèves recevront un stock de mots de vocabulaire, pour compléter les descriptions. Leurs nouvelles productions recevront un nouveau feedback. Cela fonctionne d’autant mieux que lorsqu’un élève formule une remarque à un autre, il en tienfra compte lors de ses propres productions. Puis, les productions finales pourront être réunies dans un livre. »

L’évaluation par les pairs

Pour leur mémoire en Sciences de l’éducation, les instituteurs Caroline Vassart et Benoît Blondeau ont développé une ingénierie didactique basée sur le dispositif Itinéraires de Stéphane Colognesi. Ce dispositif s’appuie sur l’amélioration de productions langagières grâce à l’évaluation par les pairs.

L’objectif était de mesurer et de comprendre l’impact de cette interaction sur le développement des compétences orales des élèves du primaire. L’échantillon était composé de deux classes de 5e primaire. L’une a négocié en petits groupes les feed-back, l’autre a écrit individuellement les feed-back.

Les données ont été récoltées à partir des pré et post-tests, des enregistrements vidéo, de grilles d’observation et de fiches qui ont permis de faire le point sur les acquis, les améliorations possibles, les objectifs et les stratégies pour les atteindre.

Les résultats quantitatifs indiquent que l’évaluation par les pairs améliore les compétences orales des élèves. L’analyse qualitative, quant à elle, permet de comprendre plus finement les processus mis en place par les élèves lors de cette évaluation.

BLONDEAU B., VASSART C., Les interactions entre pairs comme moyen d’évaluation de l’oral, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, UCLouvain, 2018.
http://hdl.handle.net/2078.1/thesis:17331