Enseignement.be - Magazine PROF n°44

banner du site

Menu Enseignement.be

logo infos coronavirus
logo du site Mon Espace
logo du pacte d'excellence
logo FAQ+
logo des annuaires scolaires
logo espace enseignant
logo des communiques de presse
logo du magazine PROF
 

ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes.
Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles.

ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout.

ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 00:00.

ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 17-12-2014 à 00:00.

Magazine PROF n°44

 


Dossier L’oral, un objet d’enseignement

Des exercices variés, courts, évolutifs

Article publié le 06 / 12 / 2019.

Bernadette Loriers propose à sa 2e différenciée un parcours autonome sur l’oral et les prépare à monter sur des tréteaux face à un public.

Les 12 élèves de 2e différenciée du Collège Notre-Dame (site Place Albert), à Dinant l’ont décidé mi-octobre : ils participent au concours de théâtre Du Trac au Tac (1). Organisé par ITHAC (Initiatives - Théâtre - Ados – Créations) et les provinces francophones, il s’adresse aux 12-18 ans, sur le thème de la justice, cette année.

Bernadette Loriers : « Peu à peu, je donne à mes 2e différenciée une grammaire de la parole ».
Bernadette Loriers : « Peu à peu, je donne à mes 2e différenciée une grammaire de la parole ».
© PROF/FWB

Un défi

Bernadette Loriers les a six heures en français : « La plupart ont des troubles DYS. Ils gesticulent beaucoup ». Persuadée que leurs troubles peuvent s’améliorer grâce au mouvement et à un apport de reconnaissance, elle les a mis au défi : « Ce concours, c’est l’occasion de sortir de votre réputation ». Ainsi, ils ont choisi trois pièces de dix minutes qu’ils présenteront en public en février et en mars.

Mi-novembre, en début d’une séance de deux heures, les élèves s’échauffent, en cercle. Ils bougent bras et jambes, au rythme dicté par l’animatrice. Puis glissent de gauche à droite, en essaim d’abeilles, et elle fait varier le débit et le ton de leurs « BZZZZ ». « Dans l’exercice suivant, lisez à tour de rôle les phrases de trois ou quatre mots, placardées au mur, en tapant un pied en avant ». Ces phrases courtes sont facilement déchiffrables et l’exercice dynamise.

Après un moment de préparation, deux acteurs occupent l’espace de jeu pour créer une atmosphère, des personnages, une situation, en silence. La scène se conclut par une réplique : « Je suis venu te dire que je ne te verrai plus » et par une réaction silencieuse du comparse. L’atelier se termine par une première lecture devant la classe du coiffeur et sa cliente, où les acteurs révèlent un commerçant affable retenant mal ses pulsions psychopathes.

Le concours donne sens à une compétence du programme : « Écouter et parler pour s’approprier divers usages de la parole publique ». « J’appréhendais de faire de l’oral avec mes élèves, alors que j’aime cela. C’est très énergivore pour moi. Mais cela fonctionne. Je suis en train de les gagner. J’espère que cela les rendra fiers. »

Une grammaire de la parole

Ce cours, son instinct le fait évoluer en fonction de l’état des élèves. Son principe ? Les mettre à l’aise dans l’expression orale, par de nombreux exercices variés, courts, qui, peu à peu, leur donnent du matériel de mise en scène, mais aussi une sorte de « grammaire de la parole ». Plusieurs de ces exercices s’inspirent de la technesthésie (3). « Cette technique vise à maitriser ses émotions et ses sensations et aboutit à une meilleure estime de soi, explique Mme Loriers. Je m’y suis formée. Aujourd’hui, je l’enseigne aussi à des (futurs) enseignants. Cela me donne un équilibre qui rejaillit sur mon métier.»

(1) https://www.ithac.be/du-trac-au-tac
(2) Lire notamment à ce sujet BERTHELOT F., LEVÊQUE Cl., Parler en public avec plaisir, 2015, InterEditions.